dimanche 4 août 2013

Ma tante (la suite)

Aujourd'hui au téléphone, débriefing avec ma mère sur sa soirée d'anniversaire. J'en ai profité pour lui dire que ma tante m'avait lééééégèrement tapé sur le système. Et qu'il était hors de question qu'elle débarque chez moi avec sa fille et sa petite fille. Non mais.
Il se trouve que ma mère avait également débriefé la soirée avec sa soeur (ma tante, donc, pour ceux qui ne suivent pas). (Oui, on est très débriefings dans la famille). 
Et ma tante aurait dit à ma mère:

"Oh, Gribouillette, elle m'a semblé très en forme, elle a l'air d'aller très bien!"

Décidément, les gens ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Même la famille. Même ceux dont je fus proche, il n'y a pas si longtemps. Elle n'a pas su voir derrière le sourire de façade.

Non, je ne vais pas bien.

En revanche, je sais bien faire semblant...

Et le plus terrible dans tout ça, c'est cette impression d'être devenue "l'attraction" de la famille. Après l'alcoolique, le cancéreux, l'homosexuelle, maintenant nous avons... TADAM : l'infertile!! (Spéciale dédicace à Madame Pimpin, je me suis beaucoup reconnue à la fin de ton article.)
J'ai eu clairement la sensation, tout au long du repas, que ma tante et une autre de mes cousines présente me surveillaient du coin de l'oeil. Pour voir si j'avais changé. Voir si c'était écrit sur mon front "Co*** aigrie qui n'arrive pas faire de gosse". Pour surveiller mes réactions. Genre, va-t-elle se mettre à pleurer si on parle bébé. C'est bon, elle sourit. Oh bah ma foi, elle a l'air de le prendre plutôt bien.

L'impression d'être devenue une bête de foire.

17 commentaires:

  1. Quelque part je me dis que grâce à ton talent du sourire de façade, tu as peut être permis à ta mère d'avoir une belle fête.
    Par contre le coté bête de foire, j'espère que ta famille ne pense pas vraiment ça quand même, ça foutrait les boules. Il vaudrait peut être mieux te demander sincèrement comment tu vas plutôt que t'observer du coin de l’œil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si je ne pense pas qu'ils me voient comme une "bête de foire" (c'est plutôt moi qui ressens ça) en tout cas, j'ai clairement ressenti qu'ils me jaugeaient, qu'ils essayaient de voir comment j'allais. Mais sans me demander.
      Ça part d'une bonne intention mais moi ça me gave...

      Supprimer
  2. C'est horrible de se rendre compte que nos proches n'entendent pas nos hurlements silencieux...
    Je suis désolée aussi que tu ai l'impression d'être une attraction dans ta famille ; la famille, c'est quand même censé être un refuge à l'abri du monde et de sa méchanceté !!
    Bises et courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu sais, c'est pas si grave, et puis comme je disais à Madame Hiberne, ils n'ont pas d'intentions méchantes, c'est juste qu'ils ne savent pas comment réagir face à ça. Et du coup ils réagissent mal.

      J'espère que ça va mieux, toi? :)

      Supprimer
    2. J'aime bien ton expression "hurlements silencieux". Malheureusement c'est souvent comme ça... JUJU

      Supprimer
    3. L'enfer est pavé de bonnes intentions comme disait l'autre ;)
      Si seulement ce n'était pas si tabou, ça serait peut-être plus simple aussi pour les proches !!

      Supprimer
  3. J'ai une toute petite famille. Je me rends compte que ça a au moins l'avantage de limiter les dégâts.
    Bises.
    Lily.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, finalement, une petite famille c'est pas si mal! ;)

      Supprimer
  4. Pfff... Au final, je suis bien d'accord avec toi c'est cette impression d'être observée du coin de l'oeil qui est la plus énervante. Le fait que ça parte d'intentions plus ou moins bonne ne change malheureusement pas grand chose au résultat : ça reste blessant...
    Des bisous Gribouillette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça, l'intention n'est pas méchante, mais c'est blessant.

      Supprimer
  5. te sens-tu ainsi? comme une bête de foire? peut-être ne t'ont pas pris ainsi....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je disais à Madame Hiberne, j'ai eu l'impression qu'ils guettaient mes réactions et mes paroles. L'expression "bête de foire" n'est pas la plus adaptée, mais je ne sais pas comment dire d'autre manière...

      Supprimer
  6. j ai une grande famille et j ai souvent ressenti la meme chose....des questions de "curiosité mal placée" on en à eu plusieurs fois...ça continue aujourd'hui... qd on a annonce que on allait avoir un petit bout il y à 15jrs,j ai ressenti encore plus ce sentiment d être "l infertile qui à fini par réussir" et plutôt que simplement se réjouir ns,certaines de mes cousinses et tantes ns ont assènes de questions.... "ah c etait une iac et pas une fiv?enfin bon c est bien tt pareil",ou alors "et c est qui qi avait un pb,toi ou lui?" "et c est une grossesse à risque vu que c est pas vs qui avez fait le bébé?"...(NO COMMENT!!!!!!!).bref,je comprends tt à fait ton sentiment d avoir eu l impression d être l attraction.... c est loin d être agréable et j crois qu il faut se "blinder"face à ce genre d attitude...
    tu sais ou st les personnes qui vs soutiennent vraiment,c est vers elles que il faut se tourner. bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, je ne suis pas la seule à avoir ce sentiment... ;)

      Supprimer
  7. Difficile à force d'encaisser tout ça. J'ai aussi l'impression d'être "L'INFERTILE" de la famille... ça fait mal.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, je vois qu'on a la même impression.

      Supprimer
  8. Arf, faut le dire, tu n'as pas tort...
    Certains regardent du coin de l'oeil avec bienveillance, pour s'assurer que ça va, mais c'est vrai que la plupart du temps c'est par pure curiosité envers les paaauvres infertiles malheureux et dépressifs (n'importe quoi franchement !) de toujours pas être fichus d'avoir un bébé, même avec l'aide de la science !!
    Je compatis...entre bêtes de foire, on se comprend!

    RépondreSupprimer