mardi 11 décembre 2012

La phrase qui tue n°15

Vendredi soir chez M. et Mme Lachance (Oui, j'ai décidé de les appeler comme ça, ça leur va bien. Pour rappel : eux, trentenaires et fumeurs, elle, enceinte au cycle 1. Et puis ça évitera de les présenter à chaque fois comme notre couple d'amis qui a une puce et avec qui on est partis en vacances.) Fin de soirée chez les Lachance, donc...

- Bon, on ne va pas rentrer trop tard, demain j'ai rdv chez l'ostéo et faut que je me lève à 9h.

- 9h?? Et bah moi j'aimerais bien me lever à 9h! C'est pas demain la veille que Lapuce dormira si tard!

Ce n'est guère original comme phrase, mais ça mets toujours un coup au moral... et surtout, ça vient toujours du même ami qui collectionne les phrases de ce type (voir ici, ici, et !).

Pourtant, je m'étais juré de le renvoyer dans ses buts à la prochaine, mais il faut se rendre à l'évidence. Je n'ai pas de courage, je me laisse marcher dessus, comme à l’époque du collège! Oh, et puis celle-là, elle n'était pas très méchante. C'est juste qu'une heure avant, on parlait de l'échet de l'IAC 1. Mais bon, je crois que l'empathie et la délicatesse, il ne connait pas.

- Bah moi j'aimerai bien me lever aux aurores pour m'occuper d'un bébé, triple andouille!

C'est ça que j'aurais dû répondre...



17 commentaires:

  1. Je lisais le début et me préparais à te dire, ma ti'gribouilette, faut que tu lui dises car c'est plus possible là... Et je lis la suite, et double xxx, ils savent ?!?! mais comment c'est possible de se mettre si peu à la place de l'autre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, ils savent depuis le début!!

      Elle, ça va, elle fait un peu plus attention, mais lui il les enchaine...

      Supprimer
  2. J'en ai une bonne, aussi.

    En soirée. On explique aux ami(e)s présents que, oui, ça y est, on a attaqué les IAC. On leur explique en quoi ça consiste. Ils sont ravis pour nous, croisent les doigts pour que ça marche.
    Et là, le mec d'une copine (copine qui est... enceinte. Une "cycle 2" comme on les aime) nous demande :
    "Et sinon ? Vous avez pris des vacances ? Parce que, croyez moi, ça, ça fonctionne !"

    Ps : Et encore, vous n'avez pas le clin d'oeil complice qui allait avec.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça, y'a rien de tel qui m'agace! Ma cousine m'avait sorti un truc dans le genre aussi...

      Et tu lui a répondu quoi?

      Supprimer
    2. Quelque chose d'ironique. Du type : "Quand je pense au fric que je coûte chaque mois à la sécu ! Alors qu'il me suffirait de partir en vacances !!".
      Bref, un truc insuffisant à lui faire sentir à quel point je l'ai haï.

      Supprimer
  3. Oh bah n'hésite pas la prochaine fois, à chaque phrase de ce type je rétorque systématiquement : "oui mais entre Lapuce et une grass' mat, je choisirais une Lapuce tu sais" ! En général, ça recadre bien...
    Ils sont pas finauds ma pauvre :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, je suis trop gentille. Faut que j'arrête de me faire marcher sur les pieds...

      Supprimer
    2. dis, Lisette, je passe souvent sur ton blog.... ms je peux pas mettre de commentaire, c'est noraml????? ^^

      Supprimer
    3. Bé tu as enfin réussi :) je sais aps trop pourquoi ça bloquait, mais je suis bien contente !! Merci de ton acharnement :)

      Supprimer
  4. je suis comme toi. Sur le coup je "n'ose" pas remballer les gens, ou alors je ne trouve pas LA ptite phrase bien grinçante qui remettrait les gens à leur place! :-/
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par contre, une fois la personne partie, on en a plein la tête, des petites phrases bien grinçantes. Mais ça vient toujours trop tard !

      Supprimer
    2. C'est exactement ça! On y pense après, "Ah, j'aurais dû dire ça!"

      Supprimer
  5. la derniere fois un couple invité en meme temps que nous chez des amis (1ere fois qu on les voit) apres avoir parlé de notre couple et de nos bientot 10 ans ensemble :"mais vous attendez quoi pour faire des gosses" ma copine lui repond "que ca marche" et j ai surencheri "il fallait un boulet on l a trouvé)

    en meme temps il pouvait pas savoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, le boulet! ^^

      Je trouve que c'est différent venant de la part de ceux qui ne savent pas. On ne peut pas leur en vouloir, même si ça fait mal.

      Supprimer
  6. Moi non plus je n'ose pas remballer les gens, puis après je me dis : "mince tu aurai pu dire, ça" la loose!
    Il va falloir que j'y arrive parce qu'après ça me ronge pendant longtemps, et j'en veux aux dites personnes.
    A bientot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout pareil. Après je rumine et j'en veux aux gens, et c'est pas mieux!

      Supprimer