mardi 19 mars 2013

Rembobinage

Tout d'abord, je tenais à vous remercier pour vos messages de soutien. Je n'ai pas répondu à toutes, mais ça fait chaud au coeur, vraiment. 

A 6h45, hier matin, je me suis réveillée complètement rongée par l'angoisse. Au bord de l'explosion, tendance cocotte-minute. J'ai réussi tant bien que mal à me préparer pour l'école, mais j'avais l'impression de devoir lutter pour me mouvoir, chaque geste du quotidien était un calvaire. Je me sentais lourde, entravée par toute cette pression, qui n'allait aller que crescendo au fil de la journée.

A 8h10 tapantes, heure de mon rdv, j'ai poussé la porte du laboratoire d'analyse. Et mon stress n'a fait qu'empirer. Il y a avait un monde fou, que des petits vieux quasiment, et le logiciel de la secrétaire ne faisait que de planter, elle mettait un temps infini à nous enregistrer. 8h15. 8h20. J'appelle l'école pour prévenir de mon retard. 8h25, je m'installe en salle d'attente. 8h30, quand je crois que ça va enfin être mon tour, un papy me grille la priorité, alors que je suis sûre qu'il n'a rien d'autre à faire de sa journée! Mon stresse augmente d'un cran. 

A 8h35, enfin c'est mon tour. L'infirmière s'exclame "Oh bah on ne voit pas du tout votre veine ce matin!" Joie, moi qui adore les prises de sang, je suis vernie. Elle me trifouille là-dedans et me fait un mal de chien. Je manque de tourner de l'oeil. Surtout, tenir, tenir, tenir. Je ne tombe pas. Je ne dis rien. Je réprime mon angoisse. Et je m’effondre à la sortie du labo. Je pleure dans ma voiture, pendant tout le trajet qui me mène à l'école.

A 8h59 (ouf!!) c'est les yeux rougis que je pousse la porte de ma classe, toisée de loin par le Vautour. Qui s'empresse de faire rentrer les gamins, la garce, alors que je n'ai même pas posé mes sacs. Mais quelle c****! Une collègue normale aurait attendu 5 minutes, m'aurait demandé si j'avais des photocopies à faire, histoire que je prenne la classe dans de bonnes conditions. La journée commence bien, tiens... "Maitresse, pourquoi les stores sont pas ouverts?" Pour faire parler les enfants... 

A 9h00, je prends la classe au pied levé. J'ai du mal. Sans cesse mes pensées sont ramenées à cette prise de sang. En plus j'ai super mal au bras, pas pratique pour écrire au tableau. Ne pas penser. Ne pas penser. Ne pas penser. Se concentrer sur son travail.

A midi, je n'allume pas mon téléphone. Si la PMA m'annonce une mauvaise nouvelle, je serais bien incapable d'assurer devant les élèves. L'estomac noué, j'essaie de manger en compagnie du Vautour et de ses comparses.

A 16h45 pile, je rends les gamins à leurs parents. A 16h47, je fuis l'école. "Ah, c'est ce soir que tu as tes résultats?" s’enquiert le vautour, au vu de mon départ précipité. Elle le savait. Elle a deviné. Elle le savait et elle n'a pas fait preuve de plus de compréhension ce matin quand je suis arrivée en retard. Mais quelle c*****!!

A 17h10, je pousse la porte du labo, et là, c'est tout au ralenti. La secrétaire me tend l'enveloppe, je sors dehors, j'ouvre l'enveloppe, je déplie la feuille, la suite vous la connaissez, c'est négatif. Encore une fois. Encore une put*** de fois. Oui, la colère me rend grossière. Le monde s'écroule. Je ne pleure pas. Il faut que je prévienne chéri. Je remonte en voiture. Je ne pleure pas. Le portable ne capte pas. Je prend la route du retour. Je ne pleure pas. J'arrive à joindre chéri. Je lui dis. Je ne pleure pas. J'arrive à la maison. Je pose mes affaires. Me lave les mains. Je ne pleure pas. Chéri arrive. Je vois ses yeux brillants. Il me prend dans ses bras.

Et enfin, je pleure.

33 commentaires:

  1. Une pensée pour toi, petite Gribouille. J'espère que cette journée qui vient de s'écouler, celle du "lendemain" n'a pas été trop difficile...
    Plein de bisous et de courage pour faire face aux jours qui vont venir...
    Ps : Demain, c'est mercredi. Prends du temps pour toi. Il faut. C'est important.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Octobre, oui je compte bien prendre du temps pour moi aujourd'hui. Et surtout être très occupée pour éviter de broyer du noir.

      Supprimer
  2. J'en ai les larmes aux yeux de te lire :(
    Punaise, quand est-ce que la roue va tourner, c'est injuste...
    Encore une fois, prenez soin de vous!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis tellement désolée pour toi... C'est tellement injuste !! Prends bien soin de toi.

    RépondreSupprimer
  4. :(
    Je vais être vulgaire pour toi puisque tu n'aimes pas ça : P*tain de DNLP ! Co*nasse de Vautour !
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  5. Et ben tu vois, je pleure avec toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'suis désolée, c'était pas le but!

      Je croise pour ton chiffre fétiche. ;)

      Supprimer
  6. j'suis si triste pour vous...elle craint vraiment dnlp...je pense à vous bien fort..

    RépondreSupprimer
  7. plein de bisous. Prenez soin de vous.

    RépondreSupprimer
  8. Je pense bien à vous 2... DNLP... y'a pas à dire. Des bisous. Bounty

    RépondreSupprimer
  9. j'ai pleuré en te lisant.. je te souhaite plein de courage et te fais des calins de réconfort...

    sale conne ce vautour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Angediles, je vais aller visiter ton blog. ;)

      Supprimer
  10. Oh Gribouillette, j'ai vraiment de la peine pour vous, zut, faut que ça marche... Vous envisagez une 4ème IAC? Qu'en pense le gynéco? Ma belle, je t'envoie le plus de réconfort possible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est en pleine réflexion à ce propos justement, j'en parlerai dans le prochain article, patience... ;)

      Supprimer
  11. ohh ma belle, je suis sincèrement désoler ! et ta collègue est vraiment une sale c*n !! courage pour la suite !! courage ! plein de bisous

    RépondreSupprimer
  12. Salut Gribouillette, je te lis depuis un petit moment et je suis triste de voir que ça n'a pas marché... Je t'envoie mon soutien et j'espère que vous aurez rapidement des nouvelles de la PMA pour la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par contre, je n'arrive pas à aller sur ton blog...

      Supprimer
    2. Ah je ne sais pas pourquoi, moi j'arrive dessus quand je clique. L'adresse est cestquandlebebe.wordpress.com. Je débute... ça me trottait depuis un moment.
      J'espère que tu as pu prendre un peu de temps en ce mercredi, on fait le même métier, j'ai pensé à toi.

      Supprimer
  13. Je suis mille fois désolée pour toi... Ton récit me renvoie quelques mois en arrière, et ravive des sentiments si douloureux...
    Pour éviter le couperet du résultat sur un papier, j'ai toujours fait un test de grossesse pipi avant d'aller faire la PDS. Histoire d'être sûre, et de pleurer avant d'aller au boulot, pour ne pas passer ma journée à contenir la douleur.
    Essaie peut-être cette technique pour la prochaine fois, mais je te souhaite surtout d'avoir le bonheur de découvrir une jolie deuxième barre sur le test.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que je pourrais faire un TG mais pour moi, le test négatif, c'est encore plus violent que le bout de papier!
      En revanche, c'est vrai que ça permet de savoir avant. Je crois que si j'avais été chez moi le week-end, j'en aurais fait un le dimanche.

      Supprimer
  14. J'ai les larmes en yeux en te lisant... Et ta collègue est vraiment une ga***, une co****... L'hallu de voir aussi peu d'humanité chez une personne !!
    Je pense bien à toi (même si ce n'est vraiment pas grand chose).
    Bises.
    Steph

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Steph. Pour ma collègue, elle est vieille fille sans enfants, ceci explique cela... (pourvu que je ne devienne jamais comme ça!)

      Supprimer
    2. Oh non, tu ne deviendras pas comme ça : d'abord, parce que je suis sûre, que tu auras un jour le bonheur d'avoir un petit bout à serrer dans tes bras et ensuite parce que tu sauras ce que c'est d'être passée par là...

      Steph

      Supprimer
  15. Arf, je suis désolée. Et t'as bien le droit d'être vulgaire. Est-ce que je gène moi? Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol, oui mais moi j'ai du mal, c'est pas dans mes habitudes! ;)
      Pis avec les gamins, on a pas trop le choix, du coup je suis une pro du "Zut, flûte, crotte, mince" et du "Tu me casses les pieds / les oreilles"...

      Supprimer
  16. :( c'est triste... les larmes c'est pas facile à contenir toute une journée !
    :s hé tu vas y arriver, si tu en doutes, nous on est là pour te le rappeler ;-)

    RépondreSupprimer