samedi 6 juillet 2013

Que les idées reçues ont la vie dure!

Une collègue, au courant de nos problèmes, et adorable au demeurant.

"Bonnes vacances! Repose-toi bien! On ne sait jamais, tu auras peut-être une bonne surprise cet été!"

Mais oui, c'est bien connu, pour faire des bébés, suffit de prendre des vacances!!

"Surtout, il ne faut pas y penser!"

Ah, ça faisait longtemps qu'on me l'avait pas faite celle-là. Le fameux "ne pas y penser".

J'aurais pu répondre.
Que des vacances, j'en ai eu beaucoup depuis 2 ans et demi. Mais des bébés, aucun.
Qu'après 2 ans, la fécondité moyenne d'un couple tombe à moins de 8 %.
Que je vais prendre la pilule presque tout l'été, et donc que ça va être impossible de tomber enceinte naturellement.
Que j'en ai ras le pompon de ces préjugés à la con.

Mais je n'ai rien dit, je me suis contentée de sourire. Au fil des mois, des années, j'ai appris à m'endurcir et à mieux encaisser ce genre de phrase. Je sais que la collègue voulait, à sa façon, me témoigner soutien et affection. Elle s'est plantée sur toute la ligne, mais c'est l'intention qui compte, non?

11 commentaires:

  1. Certes, c'est l'intention qui compte mais l'enfer est pavé de bonnes intentions...
    Je crois que ces idées reçues seront toujours là, malgré tous nos efforts, et qu'on doit s'endurcir pour ne pas péter la gueule du monde entier...
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça. On ne changera pas les autres, c'est à nous de changer...

      Supprimer
  2. Argh... le "faut pas y penser"!!! Mais ils sont chiants les gens à la fin avec ça!!!
    Ils ne se rendent pas compte que c'est très culpabilisant de dire ça à des gens confrontés à l'infertilité. Ca sous-entend que si on y pensait moins, ça marcherait. Et ça, c'est très violent.
    Moi, je répondais, agacée : "c'est bien, connu, l'esprit est contraceptif". Du coup, les gens ne savaient plus trop quoi dire...
    Courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je trouve ça violent aussi, et comme tu dis c'est très culpabilisant pour nous.

      Pas mal ta phrase, je crois que je vais la garder sous le coude pour la prochaine fois! ;)

      Supprimer
  3. Pfff... même mon gynéco me l'a déjà sorti... "prenez des vacances, arrêtez d'y penser, ça viendra...". Dans l'affaire j'ai surtout l'impression que ces phrases toutes faites ne sont prononcées qu'à défaut de savoir vraiment quoi dire de pertinent. De l'hypocrisie en quelque sorte. Moi aussi je me la mets sous le coude, cette phrase :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la part du gynéco, c'est gonflé quand même!

      Supprimer
  4. Oui, je crois finalement que c'est ça qu'il faut faire : ne prendre en compte que l'intention des gens (quand elle est bonne). Mais là je suis dans un bon jour, demain j'aurai peut-être changé d'avis et j'enverrais alors balader le prochain qui me ferait une réflexion du même type.
    Sans aucune arrière pensée quand à une éventuelle conception de bébé, je te souhaite de bonnes vacances Gribouillette.
    PS : j'ai bien aimé aussi la phrase d'enviedematerner !

    RépondreSupprimer
  5. au début je n'osais rien répondre, et puis finalement, j'ai "osé" envoyer 2/3 personnes balader, et finalement, on ne me sortait plus grand chose de ce genre.... sauf que ça a recommencé, même avec la grossesse... le pire, c'est lorsqu'on a annoncé que le bébé s'était installé, ça a été: "ah ben tu vois, il suffisait d'être patients".... C'est super dur, parce que pr moi c'est comme si ça "niait" tout ce qu'on a vécu pour y arriver... On a eu aussi, la semaine passée "allez, c'est une épreuve que vous avez vécue, maintenant tout va bien".... sauf que non, c'est pas parce qu'un bébé est dans mon bidou qu'on ne devra peut-être pas tout recommencer niveau PMA pour un 2ème ptit bout....
    Je crois que c'est à nous de nous mettre des œillères pour que ces phrases finissent par "glisser" sans plus nous atteindre.... pas facile....
    Courage! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça, ça m'énerve déjà par avance "Vous voyez, ça ne servait à rien de s'inquiéter / il suffisait d'être patient" ou ce genre de phrase à la con...
      Bon courage, et tu as bien raison d'envoyer bouler les gens!

      Supprimer