vendredi 24 février 2012

" Arrête, tu te fais du mal ! "

C'est ce que mon chéri me répète. Tout le temps. Mais je ne peux pas m'en empêcher.

Dans les magasins mon regard est inexorablement attiré vers le rayon bébé. Si je suis seule et que j'ai du temps, mes pas m'y conduisent sans que je leur demande. J'ai même déjà acheté des choses, tarée que je suis (1 doudou, 1 body, 1 pyjama, 1 bonnet). Mais pour ma défense, c'était au tout début des essais, et à l'époque, je pensais être enceinte dans les 6 mois au plus tard. Depuis je me suis bien calmée, je me contente de regarder... et de rêver.

Je traîne les sites de puériculture, bébé nature, couches lavables, etc... Je compare les prix, je prends des notes. Je sais déjà si j’achèterais une poussette ou une écharpe, laquelle, et pourquoi. Je suis abonnée aux sites de prénoms et j'y vais régulièrement pour mettre ma liste à jour. Je musarde aussi sur les blogs de jeune maman, et sur les forums de discussion consacrés aux enfants.

Je lis des bouquins sur la grossesse, l'accouchement, l'allaitement, la psychologie enfantine... je suis incollable sur le sujet. C'est pas nouveau, car ça m'a toujours intéressé. Mais ça s'est encore accentué. Je suis toujours une fervente téléspectatrice des Maternelles, et je ne loupe aucune émission sur le sujet. 

Où que j'aille, mon regard est inexorablement attiré vers les bébés, ça non plus c'est pas nouveau, mais ce qui est nouveau, c'est cette douleur qui me transperce.

Et mon chéri de me répéter:

"Arrête, tu te fais du mal!"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire