jeudi 3 janvier 2013

La phrase qui tue n°17

- Et vous, quand est-ce que vous vous mariez? Et que vous nous faites un petit?

Cette fameuse question que toutes les PMettes redoutent nous avait été épargnée jusqu'à présent. Nous sommes encore plutôt jeunes, pas mariés, et vivons dans un petit appartement, donc jusque là on nous avait laissé tranquilles. C'est pourquoi je ne m'attendait pas du tout à ce que la tante de mon chéri nous demande ça, au beau milieu d'un repas de famille. Je revois la scène au ralenti. La question qui tombe. Une dizaine de paires d'yeux nous fixe, à l'affut d'une révélation croustillante. Avec mon chéri, on s'absorbe dans la contemplation de nos assiettes. Chéri reste muet comme une carpe, je me lance donc à élaborer une réponse. Personne n'est au courant, surtout pas mes beaux parents, et ils ne doivent pas l'apprendre comme ça devant tout le monde. Et je n'allais pas raconter ça devant la famille de toute façon. Mais mentir complètement, je ne veux pas. Je ne peux pas. Je ne peux pas renier mon désir d'enfant par un petit rire et une petite phrase bien sentie du genre, on n'est pas pressés, on est encore jeunes! Mais il faut bien répondre quelque chose pourtant! Je me lance...

- Oh, pour le mariage, on n'est pas pressés. (admirez la subtile manœuvre pour faire comprendre que pour le mariage non, mais pour le bébé oui, mais que je n'ai pas envie d'en parler, non, c'est pas clair?)

- Et pour le petit? (non, apparemment c'était pas clair)

- ... On verra! (c'est tout ce que j'ai trouvé!)

Mais vu notre silence gêné, ils ont pu comprends à demi-mots que le sujet était sensible. Du moins je l'espère, pour éviter de subir encore ce genre de questions à l'avenir...


16 commentaires:

  1. Relou relou relou... J'espère que la finesse de ta réponse a pu faire comprendre le "occupes toi de tes affaires" caché derrière... Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Relou mais pas fait exprès, peuvent pas savoir... Par contre, la tante aurait pu demander ça en aparté, en petit comité, je l'aurais mieux pris...

      Supprimer
    2. Oui, t'as raison... Ils ne peuvent pas savoir comme tu dis, mais ça fait toujours "mini poignard"...

      Supprimer
  2. Dans ma famille, qui est un peu "je me mèle de la vie de tout le monde", on nous a posé plusieurs fois la question il y a quelques mois. Au bout d'un moment ça m'a vraiment gonflé, alors le suivant s'aventurant sur le sujet a été servi: j'ai levé la tête, regardé tout le monde, et dit d'un ptit ton sec "ben nous ça marche pas". Ca a calmé tout le monde, et depuis plus personne n'aborde le sujet!
    J'espère que ton message aura été assez clair et que tu n'auras plus à te confronter à ce genre de question. Biz!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien joué! Moi j'ai pas osé balancer une telle bombe. J'aimerais bien que mes BP soient au courant d'abord...

      Supprimer
  3. Moi dans ces cas-là je répond un truc du genre "c'est en projet" ou "on n'y pense" (ce qui est vrai)et je change de sujet. Ces questions ne sont pas mal intentionnées mais elles sont quand même assez maladroites. les gens n'envisage pas qu'on puisse soit ne pas vouloir d'enfant, soit ne pas pouvoir en avoir. Et pourtant, dans un cas comme dans l'autre, on a pas de compte a leur rendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, j'aurais dû répondre ça. Je me garde ta phrase de côté pour la prochaine fois!

      Supprimer
  4. Oh là là... la situation bien embarrassante... c'est quand même pas très fin de demander ça devant tout le monde ! même si ça part d'une bonne intention. Tu t'en es bien sortie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! ^^
      Disons que j'ai sauvé les meubles!

      Supprimer
  5. Pas mal géré !!! Je réponds toujours "on aimerait bien", parce que je n'arrive pas à cacher ma frustration... Je ne le cache pas trop en fait... C'est pas facile d'en parler aux beaux parents, ils veulent savoir pourquoi comment et bon, on a pas toujours envie de rentrer dans les détails.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai pas "osé" le "on aimerait bien", de peur que ça amène d'autres questions...

    RépondreSupprimer
  7. moi, je balançais un "on y travaille" ... et parfois je rajoutais un "la nature est capricieuse" ou "pour certains c'est plus compliqué"...

    mais la première suffisait parfois à calmer les interrogations.

    RépondreSupprimer
  8. Horrible... Ça me rappelle une scène bien vilaine, le grand-père de Monsieur Pimpin, à un repas de famille, qui racontait la fausse couche de la grand-mère, en rigolant bien sur, ça fait 50 ans et ils ont eu 4 enfants... Ils ne savaient pas autour de cette table que 2 semaines plus tôt même pas c'était à moi que ça arrivait. J'ai serré les dents pour chasser les larmes mais j'ai du sortir de table. Je pense aussi qu'ils ont compris.
    Et cette question... quel manque de délicatesse... on me l'a posée souvent, à chaque fois j'ai envie de proposer au curieux s'il veut pas qu'on branche une webcam au dessus du lit pour lui permettre de suivre ça de plus près puisque ça l'intéresse tellement... Mais à chaque fois je ferme ma gueule et je dis comme toi... on verra... pfff.
    Bon, ça y est j'ai rattrapé mon retard sur ton blog ! J'en avais raté des épisodes...

    RépondreSupprimer
  9. Merci de m'avoir lue Madame Pimpin et pris le temps de commenter.

    J'en reviens pas du grand-père!! Même si ils ont eu 4 enfants depuis, je ne vois pas ce qu'il y a de risible à une fc. J'imagine comme ça a dû être difficile pour toi!

    RépondreSupprimer
  10. Le nombre de fois où on a dû affronter ce genre de situation ne se compte plus... Tu as bien su leur répondre et éviter les sous-questions.

    Ma dernière trouvaille pour la question "À quand le bébé", c'est: on vous avisera quand il y aura du nouveau. C'est un peu raide de ma part, j'avoue, mais ça stop la discussion d'un coup!

    En passant, je découvre tout juste ton blogue. Je te souhaite la meilleure des chances pour cette IAC2.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup p'tit Hérisson.
      Je compatis, nous on a la chance de ne pas avoir souvent ce genre de questions, ouf...

      Supprimer