mardi 3 décembre 2013

Bonne nouvelle

Un mardi matin en salle des maîtres.

"Salle des maîtres", appellation pompeuse pour un petit réduit avec une unique fenêtre, où s'entasse pêle-mêle la photocopieuse, un massicot, de multiples manuels scolaires, des fournitures pour les arts visuels, pots de peinture et compagnie, des paquets de feuilles A4 empilés en belles tours, le micro-onde, le frigo, la cafetière, la bouilloire, du café, des tablettes de chocolat entamées, et une table, centrale, encombrée de papiers.

"Salle des maîtres", lieu stratégique de l'école. Où l'on se retrouve le matin pour boire un café en coup de vent, en faisant la queue à la photocopieuse. Où l'on mange ensemble le midi, à toute vitesse, avant d'aller rejoindre nos classes où des piles de cahier à corriger nous attendent. Où l'on fait nos réunions le soir, souvent autour d'un bon gâteau maison. Où l'on se réjouit d'une leçon qui a marché comme sur des roulettes. Où l'on se lamente de nos élèves qui ne connaissent toujours pas leur table de 5.

La salle des maîtres, c'est l'endroit où l'on peut souffler, quelques minutes. Loin de l'agitation de la classe. De la cour. Le havre de paix. Où aucun élève ne peut entrer. Où personne ne va nous interrompre par un "Maîtreeeeeeeeeeeeesse,  j'la colle où la feuille?" (Sur ton front...) Un lieu tranquille, à l'abri de tout.

Enfin presque!

Un mardi matin en salle des maîtres, donc.

Une collègue s'exclame: 
Au fait, j'ai une bonne nouvelle...

Elle sait ménager le suspens, laisse planer le silence quelques instants...

Machine, de l'école Des Tilleuils, elle est enceinte!

Où comment la réalité te rattrape. On n'est plus en sécurité nulle part! Même en salle des maîtres.

13 commentaires:

  1. C'est clair, parfois on voudrait s'enfermer et rester seule jusqu'au jour où enfin on sera enceinte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça. Ne plus sortir de chez soi, ne plus voir personne. Sauf qu'on finirait encore plus dingues au bout du compte...

      Supprimer
  2. ça nous tombe toujours, même là où sa ne devrait pas tomber ...

    RépondreSupprimer
  3. Très spéciale cette annonce... Je sais pas si vous avez des liens particuliers avec l'autre école mais bon on dirait que cette maîtresse est hyper importante... Ou alors elle le devient car le nombrilisme atteint l'entourage éloigné dès qu'il y a une bulle en couvade ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je l'ai trouvée bizarre cette annonce. Moi, et tous les autres à qui l'annonce a été faite, ne connaissons que de vue la collègue en question. J'ai parlé 1 fois ou 2 avec elle a des animations péda pis c'est tout. OK, celle qui a annoncé a travaillé avec elle pendant 3 ans, mais bon...

      Supprimer
  4. C'est fou comme la grossesse donne un statut à part... C'est sans doute bien, mais j'aimerais de tout cœur que ça soit bientôt ton tour pour ne pas avoir envie de pleurer lors de ces annonces... Je t'embrasse tendrement.

    RépondreSupprimer
  5. Tes petites lettres à deviner pour poster sont malicieuses : fallait que je tape " G PONEY"... Mouaif...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol! Je ne savais même pas que j'avais ça sur mon blog, je vais essayer de l’enlever, c'est pénible quand tu veux commenter...

      Supprimer
  6. Arf... prends ça et encaisse... c'est un peu comme ça que je les ressent ces genres d'annonces... Des bises

    RépondreSupprimer
  7. Ah ben par chez moi, la salle des classes c'est un peu comme Facebook: c'est devenu le mal !! Arf...

    RépondreSupprimer