vendredi 28 février 2014

Zéro

Rendez-vous chez le banquier en vue du projet "maison".

"Alors, montrez-moi donc votre avis d'imposition, pour voir si vous avez droit au prêt à taux zéro... ça serait quand même plus valable pour vous!"
Je lui donne les papiers.

"Hum... c'est dommage, vous passez tout juste au-dessus du seuil. Vous n'y aurez pas droit. Pas trop déçue?"
Oh bah vous savez mon petit monsieur, des déceptions, j'en ai essuyé d'autres...

"Rho, c'est vraiment pas de chance, ça passe à un cheveu!"
La chance et moi, vous savez, on n'est pas très potes!

"Et, je vais vous dire quelque chose... 
...vous auriez eu un enfant, c'était bon."

Ravie de l'apprendre. Là c'est même plus de la double peine, c'est de la triple, quadruple peine...

26 commentaires:

  1. Putain... j'imagine comme ces remarques font mal à ce cœur déjà meurtri...
    Gros bisous ma Gribou ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Zelda, je te lis toujours, même si je laisse peu de comm' en ce moment. <3

      Supprimer
    2. pas de soucis, on a toutes besoin de prendre du recul par moment, moi la première. Douces pensées.

      Supprimer
  2. Oh les boules sérieux... Prends ça dans ta face.
    Des bisous

    RépondreSupprimer
  3. oh putain, vive la délicatesse du banquier !!!
    courage
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair... pourtant il était gentil... jusqu'à cette phrase!

      Supprimer
  4. Ca aurait été mieux que le banquier se passe de commentaires... T'y as pas droit, point, on passe à la suite... Vilain bonhomme va !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'a pas fait exprès, mais c'est saoulant...

      Supprimer
  5. Argh... Très très gloups cette dernière remarque...
    Bisous.
    Lily.

    RépondreSupprimer
  6. C'est ce qu'on appelle... avoir du tact...

    RépondreSupprimer
  7. oh la vache là... mais au delà du ptz ça semble possible pour la maison ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça serait largement possible, mais on ne veut pas céder sur notre proposition (2000€ en moins que le prix fixé), on attends que la fille de l'agence appelle.

      Mais on hésite à faire construire, alors si la maison nous passe sous le nez, on va peut-être s'orienter sur la construction en fait, on réfléchit!

      (C'est compliqué, faudra bien un article pour expliquer tout ça!)

      Supprimer
  8. La vache, c'est violent. Il ne devait vraiment pas imaginer ta situation!!! Quel boulet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute bien... mais les gens feraient bien de réfléchir avant de parler des fois!

      Supprimer
  9. oh lala ma pauvre gribouillette ca a du etre dure d'entendre ca j'imagine.
    des bises

    RépondreSupprimer
  10. t'aurais du vomir sur son bureau...
    ou un autre truc bien dégeu dans le même genre...
    quel con...!

    Titine7831

    RépondreSupprimer
  11. Quel con ce type, certes il ne pouvait pas savoir... Enfin, il aurait mieux fait de fermer sa goule.
    Moi en arrivant au bureau ce matin, j'avais le faire-part de naissance du bébé d'un collègue juste à côté de mon ordi. Je l'ai fait passé sans l'ouvrir. Ils nous font vraiment chier tous ces cons...Y'en a partout !!!

    RépondreSupprimer
  12. Rhaaaaa la phrase qui tue :( Ils ont encore changé la loi des PTZ, c'est pénible, quand on a acheté, il n'y avait pas de plafond.... C'est un très beau projet que vous avez là :)

    RépondreSupprimer
  13. On a eu droit à la même phrase mais en plus le banquier est un ami qui connaît la situation :(

    RépondreSupprimer
  14. Pfffff... Bisous de réconfort à dose quadruple !

    RépondreSupprimer
  15. ouille !!!!!!!!! c'est vraiment plus que de la poisse là !!!!

    RépondreSupprimer